Blog Montréal Immobilier

Quelle est votre tolérance au risque pour l’investissement immobilier ?

Blog Montréal Immobilier Actualités

Article par Ghislain Larochelle @ Journal de Montréal


Une lectrice demande : On me propose d’investir 100 000 $ dans un projet d’immeuble avec rendement de 10 % par an sur deux ans. Quel est le risque ? Est-ce légal ? Je ne connais pas la personne. J’ai peur de me faire avoir.

Il va sans dire, 100 000 $, c’est beaucoup d’argent. Mais à première vue, le placement semble en valoir le coup. On promet à la dame qu’au terme de deux ans, elle se fera entièrement rembourser son capital investi, en plus des intérêts. On peut donc dire qu’elle empochera 10 % par année « garanti ».

Mais la lectrice nous transmet une autre information importante : l’immeuble dont il est question sera acheté sans garantie légale. Autrement dit, si un éventuel vice caché devait survenir et entraver la rentabilité du projet, les nouveaux propriétaires de l’immeuble ne pourraient intenter aucun recours contre les anciens maîtres des lieux.

Il va sans dire que le rendement n’est pas la seule variable à prendre en considération. Dans une telle proposition, qui en fin de compte n’est pas si « garantie » que ça, le risque lié à l’investissement est tout aussi important.

Afin de bien gérer le risque dans ce genre d’investissement, voici les deux règles de base à respecter :

1. Déterminez vos protections

Vous offre-t-on une quelconque garantie ? Vous offre-t-on une reconnaissance de dette ? Y a-t-il plusieurs partenaires impliqués dans le projet ?

Au minimum, le promoteur qui propose d’investir dans de tels projets devrait vous remettre une preuve écrite stipulant qu’il s’engage à rembourser le montant entendu à une date précise.

De plus, portez attention au vécu des promoteurs. Sont-ils plusieurs partenaires ? Sont-ils reconnus ? Évoluent-ils dans le milieu depuis longtemps ? Ont-ils plusieurs projets à leur actif ? Si vous songez à investir dans un tel projet et qu’on vous répond non à ces quatre questions, passez votre tour.

2. Évaluez votre porte de sortie

De bien belles promesses de rendement doivent être appuyées par un plan concret. Il est donc avisé de questionner le promoteur au sujet de la provenance des intérêts qu’il vous versera chaque année. Il faut également déterminer de quelle manière il compte s’y prendre afin de sortir votre capital du projet au terme de votre entente. Sinon, votre porte de sortie pourrait bien demeurer fermée.

Conseils

La règle de base pour tout investissement, c’est de mesurer le risque. Si cela vous apparaît trop risqué, allez voir ailleurs.

Le risque n’est pas pour autant à proscrire. Les investissements audacieux et risqués sont souvent ceux qui rapportent le plus. Mais ce sont aussi ceux qui peuvent faire perdre beaucoup d’argent, d’où l’importance d’investir de manière éclairée.

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier, surtout lorsque l’investissement que vous envisagez comporte en niveau de stress relativement élevé. Diversifiez-vous.

Une autre stratégie est de contrôler vous-même le risque. Par exemple, plutôt que de confier votre argent à un gestionnaire de projet immobilier, vous pourriez vous-même acheter puis gérer votre propre immeuble à revenus.

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.

Article original

Laisser une réponse

Veuillez compléter le champ CAPTCHA *