Blog Montréal Immobilier

Profitez de l’été pour mettre à jour votre foyer

Blog Montréal Immobilier Actualités

Article par Ghislain Larochelle @ Journal de Montréal


À partir du 1er octobre 2018, beaucoup de propriétaires montréalais devront apporter quelques modifications à leurs foyers de cheminée.

À compter de cette date, sur tout le territoire de la ville de Montréal, seuls les poêles et les foyers au bois dont les émissions ne dépassent pas 2,5 grammes de particules fines pourront continuer à être utilisés.

La plupart des foyers au bois installés il y a trois ans ou plus ne respectent pas cette nouvelle norme. Ainsi, beaucoup de propriétaires devront (à moins d’une panne prolongée d’électricité) soit cesser d’utiliser leurs foyers, soit les adapter aux nouvelles normes.

Que ce soit pour satisfaire aux nouvelles normes de la ville de Montréal ou encore pour réduire son empreinte écologique, il existe cinq modifications possibles.

1. Convertir votre foyer aux normes actuelles

L’ingéniosité humaine a su s’adapter aux nouvelles normes, si bien que plusieurs fabricants proposent de nouveaux foyers dont les émissions ne dépassent pas les 2,5 grammes de particules fines.

2. Convertir au gaz

Les foyers au gaz sont faciles d’utilisation, puisqu’ils s’actionnent et s’éteignent au moyen d’un simple interrupteur. De plus, les appareils récents apportent un meilleur degré de réalisme que les modèles plus anciens. Il faut cependant considérer que l’installation d’un système fonctionnant au gaz naturel ou au propane nécessite le passage d’un conduit de gaz. De plus, l’ajout d’un réservoir est nécessaire dans le cas d’un foyer au propane.

3. Convertir au système à granules

Ce système est alimenté par des résidus de bois secs compressés. Il est efficace et facile à programmer. Mais contrairement aux appareils fonctionnant uniquement au bois, ce type de foyer nécessite tout de même une source d’électricité pour fonctionner.

4. Convertir à l’électricité

Les foyers électriques ne produisent pas de réelle flamme, mais plutôt l’illusion d’une flamme issue de la réflexion de la lumière sur un jeu de miroirs. La plupart des modèles dégagent une chaleur similaire à celle provenant d’un convecteur, donc beaucoup moins puissante que celle d’un véritable feu de foyer. Ce type d’appareil permet tout de même de créer une ambiance chaleureuse et ne demande aucun entretien particulier.

5. Condamner votre cheminée

Envisagez cette option si vous n’utilisez pas du tout votre cheminée. Cela permettra de limiter les pertes de chaleur. Dans l’éventualité où vous souhaiteriez réutiliser la cheminée, il faudra simplement défaire l’isolant.

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.

Article original

Laisser une réponse

Veuillez compléter le champ CAPTCHA *