Blog Montréal Immobilier

Prenez la meilleure décision quant à la protection de votre prêt hypothécaire

Michel Pate Actualités
maison_assurance_immobilier_425

Vous êtes au bureau d’un responsable des prêts hypothécaires, dans une banque, une caisse populaire ou un autre type d’établissement. Vous venez de signer tous les documents pour votre prêt hypothécaire. Surgit alors une question à laquelle vous ne vous attendiez pas. «Souhaitez-vous une assurance prêt hypothécaire?» Vous répliquez : «Une assurance prêt hypothécaire! Qu’est-ce que c’est?»
«À votre décès, nous réglerons le solde de votre prêt hypothécaire, de sorte que votre conjoint ou votre famille n’ait plus à s’en soucier.» Comme beaucoup, vous êtes tenté de répondre : «Où dois-je signer?»
Mais attendez! Avant d’apposer votre signature sur le document d’assurance prêt hypothécaire, prenez le temps de réfléchir à ce que vous souscrivez.
C’est vous qui décidez, personne d’autre
La principale différence entre une assurance-vie et une assurance prêt hypothécaire qu’offre un prêteur hypothécaire a trait au contrôle. Dans le cas de l’assurance-vie, c’est vous qui décidez du bénéficiaire, tandis que dans celui de l’assurance prêt hypothécaire, c’est l’institution financière qui est le bénéficiaire de la totalité du capital-décès.
Avec l’assurance-vie, votre bénéficiaire décide lui-même de l’affectation des fonds non imposables du capital-décès : remboursement du prêt hypothécaire ou d’autres dettes, placements (au lieu du remboursement d’un prêt hypothécaire dont le taux d’intérêt est peu élevé), dépenses courantes ou achats importants. Ces possibilités sont évidemment inexistantes lorsque c’est le prêteur qui contrôle le produit de l’assurance.
Bon nombre de propriétaires ne se rendent pas compte que l’assurance prêt hypothécaire est en fait une assurance temporaire à capital dégressif. En effet, au fur et à mesure que vous remboursez le capital, le montant de votre dette diminue. Et le capital-décès de l’assurance prêt hypothécaire diminue d’autant. Cependant, vos primes d’assurance, elles, demeurent inchangées; en définitive, chaque fois que vous faites un versement hypothécaire, votre couverture diminue.
Voici un autre point à considérer. Beaucoup de propriétaires changent de prêteur hypothécaire pendant la durée de leur prêt hypothécaire, notamment s’il leur est possible d’avoir un meilleur taux ailleurs. La plupart du temps, ils perdent alors leur assurance prêt hypothécaire et doivent soumettre une nouvelle demande auprès de la nouvelle société de prêts.
Bref, si vous souscrivez une assurance prêt hypothécaire auprès de l’établissement qui vous a consenti votre prêt, vous y perdez au niveau du contrôle, de la valeur et de la souplesse.
Nous vous proposons une solution de rechange
La souscription d’une assurance-vie individuelle pour couvrir votre prêt hypothécaire vous confère plusieurs avantages. Il est par ailleurs important de faire la différence entre l’assurance individuelle et l’assurance collective. En souscrivant une assurance prêt hypothécaire, vous adhérez à un groupe – un groupe de personnes qui ont une dette hypothécaire envers le même prêteur. Ce dernier, tout comme un assureur, peut résilier quand il le veut un contrat d’assurance collective et vous risquez donc de vous retrouver sans assurance.
Par contre, avec un contrat d’assurance-vie individuelle, vous seul pouvez modifier ou résilier le contrat.
De plus, avec une assurance-vie, vous êtes sûr que la valeur du capital-décès ne diminue pas au fur et à mesure que vous faites vos paiements hypothécaires. Ainsi, une assurance-vie de 100 000 $ conserve toute sa valeur, pour autant que vous régliez les primes.
Qui dit contrôle dit souplesse
Si vous possédez une assurance-vie individuelle pour couvrir votre prêt hypothécaire et que vous décidiez de changer d’institution financière pour bénéficier d’un meilleur taux, vous pouvez le faire sans problème, sachant que votre assurance demeurera en vigueur. Nul besoin de présenter une nouvelle demande et aucune crainte de se voir refuser l’assurance par suite de problèmes de santé.
Si vous faites attention au prix, assurez-vous de bien étudier toutes vos options pour en avoir plus pour votre argent. Selon l’âge du propriétaire et le montant d’assurance choisi, l’assurance-vie individuelle peut se révéler moins chère que l’assurance prêt hypothécaire. Il vaut la peine de consulter un conseiller à ce sujet.
On peut lire, dans certains articles de presse faisant l’éloge de l’assurance prêt hypothécaire au détriment d’un contrat d’assurance-vie pour protéger le prêt hypothécaire, que le prêteur demande rarement de remplir un questionnaire médical. Or, ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, si vous demandez un prêt hypothécaire important à un établissement de crédit, notamment aux banques, il vous faudra soumettre vraisemblablement des renseignements médicaux plus détaillés, de même que des résultats d’analyse d’urine ou de sang. Habituellement, le fait que les compagnies d’assurance exigent des renseignements médicaux détaillés constitue une protection pour vous.
Ce que ces articles omettent de mentionner, c’est la valeur, le contrôle, la souplesse et la sécurité que procure une assurance-vie individuelle qui couvre un prêt hypothécaire.
C’est à vous de voir. Examinez bien toutes les options qui s’offrent à vous afin d’en avoir plus pour votre argent.

Pour de plus amples informations, je vous invite à communiquer avec moi au 514 791 8618 ou à l’adresse courriel suivante : michel.pate@sunlife.com

Cordialement,
Michel Pate
Conseiller Financière Sun Life

Laisser une réponse

Veuillez compléter le champ CAPTCHA *