Blog Montréal Immobilier

Le piège de la marge de crédit hypothécaire

Blog Montréal Immobilier Actualités

Article par STÉPHANE DESJARDINS @ Journal de Montréal


Votre maison n’est pas un guichet automatique. La marge de crédit hypothécaire est réellement pratique pour un consommateur responsable.

Vous avez des rénovations à faire, vous voulez acheter une voiture et négocier le prix avec le concessionnaire, vous voulez consolider vos dettes, retourner aux études et, surtout, ramener le solde de vos cartes de crédit à zéro chaque mois ?

Quel bel outil que cette marge, car vous n’avez pas à passer devant le notaire chaque fois que vous voulez ajuster le solde du prêt pour un montant important. Et le taux d’intérêt, quoique variable, est souvent beaucoup moins élevé qu’un prêt hypothécaire ou personnel conventionnel.

Prudence

La plupart des consommateurs comprennent mal la mécanique des marges de crédit hypothécaire. Les banques proposent de plus en plus une combinaison de prêts sur valeur nette, soit une marge de crédit hypothécaire et une hypothèque à échéance fixe.

Cette combinaison compte pour environ 80 % des marges de crédit hypothécaire. Beaucoup de consommateurs en comprennent mal la mécanique.

Le nombre de marges de crédit hypothécaire a augmenté de 40 % depuis 2011, selon l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC). En 2016, 40 % des consommateurs ne faisaient pas de paiements réguliers, couvrant capital et intérêts, pour rembourser leur marge, et 25 % ne paient que les intérêts ou le minimum. La majorité des gens ne remboursent pas totalement leur marge avant de revendre la maison, selon l’ACFC.

En 2016, les soldes impayés sur ces marges totalisaient 211 G$, soit 70 000 $ par ménage. L’ACFC croit que la popularité de ces marges a encouragé le surendettement.

Faire vos calculs

Beaucoup de gens croient qu’ils remboursent leur hypothèque, car ils font des paiements mensuels. Mais s’ils puisent dedans, ils ne remboursent souvent rien.

Si vous voulez vous servir intelligemment de votre marge de crédit hypothécaire, calculez le coût exact de chaque projet (rénovations, achat d’une piscine, d’une voiture, imprévus, comme des soins dentaires ou réparations automobiles).

Établissez une liste des améliorations ou réparations à faire sur votre maison pour les dix prochaines années (toiture, chauffe-eau, paysagement, fenêtres, salles de bains, cuisine…), évaluez leur coût et étalez tous ces projets dans le temps. Divisez ces coûts sur une base mensuelle et ajustez votre emprunt en conséquence.

Vous aurez peut-être à faire des choix… Discutez de cette question en couple et répartissez entre vous l’évaluation financière de vos projets futurs.

Conseils

  • Évitez de remplir votre carte de crédit chaque mois pour la rembourser avec la marge.
  • Ne liez pas votre marge avec votre compte-chèques, pour éviter que celle-ci ne couvre par défaut les soldes négatifs.
  • Faites un budget et respectez-le. Application gratuite : toutbiencalcule.ca
  • Si possible, instaurez un remboursement plus élevé qu’actuellement (10 % ou 20 %) et faites-le par un virement automatique à chaque paye.
  • Si vous empruntez sur votre marge pour investir (effet de levier), évaluez votre tolérance au risque avec votre conseiller financier et choisissez des titres sûrs, comme des obligations, des blue chips ou des fonds communs équilibrés.

Article original

Laisser une réponse

Veuillez compléter le champ CAPTCHA *