Blog Montréal Immobilier

Comment faire pour s’assurer de la qualité environnementale d’un terrain?

Nicolas Gaboury Actualités
Il faudra effectuer une évaluation environnementale phase II.
Une telle évaluation peut servir à caractériser les substances problèmes ou à délimiter la contamination présente sur un site.  Les propriétaires, les acheteurs, les prêteurs et  les assureurs  peuvent utiliser l’information recueillie grâce à une EES phase II pour prendre des décisions éclairées quant à la gestion du terrain, aux acquisitions et désinvestissements, à l’exploitation des installations et aux investissements.
Il est essentiel de suivre les étapes d’une EES phase I, séparément ou dans le cadre d’une EES phase II, pour permettre à l’expert en évaluation de déterminer la portée appropriée et de bien identifier les substances problèmes. L’information tirée d’une EES phase I est nécessaire à la réalisation d’une EES phase II.
La principale caractéristique technique qui distingue la phase II de la phase I, c’est l’utilisation, dans la première, d’un échantillonnage quantitatif et de techniques analytiques.
Nicolas Gaboury, Géographe
Genivar
514-340-0046 ext.5726

Laisser une réponse

Veuillez compléter le champ CAPTCHA *