Blog Montréal Immobilier

Billet de l’inspecteur : la ventilation du toit

fact-ventilation

Collaboration spéciale de  Jacques Boivert, inspecteur
Un ventilateur sur la toiture peut avoir l’allure d’un col de cygne, de type plat, de type turbine et de type à ailettes. Pour bien fonctionner, le ventilateur sort l’air du comble et de l’air frais va la remplacer. S’il n’y a pas d’air qui entre, il n’y a pas d’air qui va sortir.

En résumé, même si on a des ventilateurs sur la toiture et qu’il n’y a pas d’entrée d’air, le comble n’aura pas de ventilation.
L’air frais doit entrer par les soffites. Ainsi, l’air va longer la toiture intérieure (va le refroidir durant l’été) et sortir par le ventilateur. Si les soffites sont bouchés, l’air va provenir la partie habitable, cet air est humide et chaude, l’humidité va condenser sur l’intérieur du toit en hiver et causera un milieu propice pour la croissance de moisissure.
Trop de ventilation va tellement aspirer que l’air intérieur de la partie habitable fera partie de l’air expulsé, cet air sera remplacé par une grande infiltration d’air provenant de l’extérieur rendant la partie habitable trop sec en hivers.

Jacques R Boisvert ing
Inspecteur immobilier certifié national

514-239-2241

jboisvert@ahbienoui.com

1 Commentaire

  1. Jean-Pierre Gervais 4 juin 2016 at 13 h 06 min

    Information très intéressante et de bonne qualité!

Laisser une réponse

Veuillez compléter le champ CAPTCHA *